Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Azzédine TAIBI
  • Azzédine TAIBI
  • : Bienvenue sur mon blog. Il vous rendra compte de mon action et de mon engagement en tant qu'élu à la Mairie de Stains et au Conseil général de la Seine-Saint-Denis. Il vous informera de mes prises de position et des combats politiques que je mène au quotidien avec et pour les citoyens. Ce blog est aussi l'occasion de recueillir vos remarques et vos propositions pour construire une alternative politique. Alors sans plus tarder, bonne visite et à très bientôt !
  • Contact

Archives

Liste D'articles

Pages

5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 11:58

Durement impacté par 10 ans de politique de droite, le Conseil général reste dans de grandes difficultés pour répondre aux besoins grandissants des Séquano-dyonisiens. L’élection du nouveau président du Conseil général a une nouvelle fois mis en lumière la necessité de rupture pour faire de notre collectivité un levier efficace pour faire reculer l’urgence sociale et construire un meilleur avenir.

 

En 2008, lors de son arrivée, Claude Bartolone disait vouloir faire entrer la Seine Saint Denis dans le XXIème siècle. Il a notamment déclaré se féliciter et assumer le recours aux partenariats public privé pour la construction ou reconstruction de 12 collèges. Pour nous, il ne s’agit pas de « tabous brisés », ni « d’en finir avec le conservatisme » mais bien de choix idéologiques. N’est-ce pas aller vers plus de libéralisme que de choisir un dispositif reposant sur des fonds de pension et ainsi alimentés par de l’argent public ? Ce choix, notre groupe continue de s’y opposer.

 

Là où Claude Bartolone a vanté « l’innovation » ou des « avancées » pour le département, il a parfois usé de réponses libérales comme dans le cas d’« Odyssée jeunes », mécénat conclu avec BNP PARIBAS et destiné à financer des voyages pour les collégiens. Quelle aubaine pour une banque privée de bénéficier d’avantages fiscaux en soutenant des opérations de services publics !

 

Nous avons été attentifs aux propos de Stéphane Troussel, nouveau Président du Conseil général. Pour gagner en recettes, la seule solidarité financière entre les départements d’Ile de France est injuste car elle reposerait uniquement sur le versement des impôts locaux de nos voisins. Il faut une véritable redistribution des richesses taxant suffisamment les marchés financiers et les entreprises les plus rentables pour une véritable contribution de l’Etat.

 

Nous sommes d’accord avec S. Troussel. Il faut une réforme fiscale pour des ressources maitrisées et pérennes, des allocations de solidarité nationale (RSA, APA, PCH) recevant un vrai soutien de l’Etat.  Un conseil général n’a pas vocation à devenir un guichet social. Nous participerons donc à l’élaboration d’un acte III de la décentralisation empreint de justice et refusant le désengagement de l’Etat. 

 

Cependant, le nouveau Président a également déclaré qu’il ne faudrait pas courir après le solde du passé mais attendre de l’Etat des garanties pour l’avenir. Est-ce à dire que nous abandonnons le remboursement de la facture de la décentralisation s’élevant, aujourd’hui à 1,3 milliard € ?

 

Plus que jamais, nous sommes persuadés que notre pays a besoin rapidement de ruptures fortes et d’une alternative antilibérale pour sortir du carcan que veut nous imposer le traité européen de stabilité.

 

Ce traité européen imposera l’austérité aux collectivités et aux services publics. Nous attendons une réponse claire du nouveau Président du Conseil général à la question : comment peut-on envisager une amélioration des finances locales quand les députés socialistes s’apprêtent à ratifier, sans consultation de la population, cette nouvelle donne européenne ?

Partager cet article

Repost 0
Published by azzédine TAIBI - dans CONSEIL GENERAL
commenter cet article

commentaires