Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Azzédine TAIBI
  • Azzédine TAIBI
  • : Bienvenue sur mon blog. Il vous rendra compte de mon action et de mon engagement en tant qu'élu à la Mairie de Stains et au Conseil général de la Seine-Saint-Denis. Il vous informera de mes prises de position et des combats politiques que je mène au quotidien avec et pour les citoyens. Ce blog est aussi l'occasion de recueillir vos remarques et vos propositions pour construire une alternative politique. Alors sans plus tarder, bonne visite et à très bientôt !
  • Contact

Archives

Liste D'articles

Pages

22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 10:18

Lundi 18 juin, sur invitation du ministre Arnaud Montebourg, une  rencontre a eu lieu à Bercy  autour de l’avenir du site de PSA Aulnay, à laquelle participaient les syndicats et des élus de Seine Saint Denis. L’ensemble des syndicats de l’entreprise est sorti de cette rencontre avec une inquiétude renforcée quant au devenir des emplois. Côté direction en effet, il a été affirmé : « nous n’avons pas de solution ! ». Alors que François Hollande s'est engagé dans sa campagne à organiser une réunion tripartite, côté ministère, la seule annonce faite a été celle d’une rencontre du ministre avec le PDG qui a eu lieu le 19 juin, rencontre sur laquelle aucune communication n'a filtré.

 

Les syndicats redoutent une annonce de fermeture progressive de leur entreprise fin juillet. PSA renoncerait à la production de la C3 sur le site d'Aulnay.

 

Gérard Segura, maire d'Aulnay, déclarait que « la direction du groupe a indiqué, peut-être pour la première fois aussi clairement, qu'elle n'avait pas de solution à la situation automobile, des usines françaises et en particulier d'Aulnay ».

 

Pourtant en 2011, PSA annonce 588 millions de bénéfices nets et 60 milliards de chiffre d’affaire (+ 7 %) : Un record historique !

 

Parallèlement, on s’aperçoit que 457 millions ont été dépensés en rachats d’actions PSA et en dividendes versés aux actionnaires en 2011. Finalement, la quasi-totalité des bénéfices sera revenue dans les poches d’une poignée d’actionnaires (notamment la famille Peugeot) !

 

Pour PSA, comme pour les autres grands groupes, ce sont les emplois qui doivent primer et non  les versements de dividendes aux actionnaires !

 

Des solutions existent pour répondre à l’exigence des salariés de voir leurs 3000 emplois maintenus. Ces solutions se trouvent dans la loi déposée à l'Assemblée Nationale par le groupe Front de gauche contre les licenciements boursiers et pour les droits nouveaux des travailleurs dans la gestion de leurs entreprises.

 

La mobilisation doit s'amplifier dans les semaines qui viennent pour obliger PSA à une réorientation de sa politique industrielle.

Partager cet article

Repost 0
Published by azzédine TAIBI - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires