Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Azzédine TAIBI
  • Azzédine TAIBI
  • : Bienvenue sur mon blog. Il vous rendra compte de mon action et de mon engagement en tant qu'élu à la Mairie de Stains et au Conseil général de la Seine-Saint-Denis. Il vous informera de mes prises de position et des combats politiques que je mène au quotidien avec et pour les citoyens. Ce blog est aussi l'occasion de recueillir vos remarques et vos propositions pour construire une alternative politique. Alors sans plus tarder, bonne visite et à très bientôt !
  • Contact

Archives

Liste D'articles

Pages

23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 11:08

image cgtLa CGT Services publics, premier syndicat de la fonction publique territoriale, alerte les agents territoriaux sur “la grave menace que constitue pour eux le programme du FN”. Selon une note récente du Cevipof, les fonctionnaires placeraient Marine Le Pen au second tour de la présidentielle.

 

“Aux yeux du FN, les agents territoriaux, pour nombre d’entre eux, sont au mieux inutiles.” Dans un communiqué intitulé Front national = front antiterritorial publié le 15 mars, la Fédération CGT des services publics, première organisation syndicale dans la territoriale, alerte les usagers et agents des services publics territoriaux sur “la grave menace” que constitue pour eux le programme du Front national. “Loin de rompre avec la politique de casse du service public menée par la droite ces dernières années, le FN prône en effet son aggravation”, prévient le syndicat.

 

À en croire la CGT, le parti frontiste de Marine Le Pen aurait pour programme un vaste plan de suppression massive d’emplois dont la gestion serait confiée aux préfets. “Alors que le FN prévoit de maintenir au niveau actuel les effectifs de l’État, cet acte II de la RGPP serait synonyme d’abaissement de la qualité du service public pour les usagers et de dégradation des conditions de travail pour les agents”, dénonce l’organisation syndicale.

 

Le parti de Marine Le Pen aurait également pour ambition de “tirer un trait sur plusieurs décennies de développement de la démocratie locale et du service public territorial”. Et d’opérer des “coupes sombres” dans le financement des collectivités pour ainsi réduire “drastiquement” les services publics locaux, notamment aux niveaux intercommunal, régional et départemental.

 

Les salaires des agents s’opéreraient “à la tête du client”. Par ailleurs, le Front national instaurerait, “sous couvert d’opposition populiste entre petits et hauts fonctionnaires”, l’éclatement du point d’indice, autorisant ainsi l’employeur public à accentuer les inégalités de traitement entre les fonctionnaires territoriaux.

 

Cette charge anti-FN intervient quelques semaines après une note du Cevipof sur le vote des fonctionnaires. La conclusion de cette étude : les fonctionnaires, s’ils étaient les seuls à voter, porteraient François Hollande et Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle (lire notre article “Percée du FN chez les fonctionnaires”).

 

Le 13 mars, déjà, la CGT était sortie de sa neutralité politique en estimant que la réélection de Nicolas Sarkozy conduirait à “de nouveaux reculs sociaux”. Alors que les autres organisations gardent une prudente réserve, le syndicat de Bernard Thibault s’invite parmi les acteurs majeurs de la campagne.

Sylvain Henry

Partager cet article

Repost 0
Published by azzédine TAIBI - dans DIVERS
commenter cet article

commentaires