Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Azzédine TAIBI
  • Azzédine TAIBI
  • : Bienvenue sur mon blog. Il vous rendra compte de mon action et de mon engagement en tant qu'élu à la Mairie de Stains et au Conseil général de la Seine-Saint-Denis. Il vous informera de mes prises de position et des combats politiques que je mène au quotidien avec et pour les citoyens. Ce blog est aussi l'occasion de recueillir vos remarques et vos propositions pour construire une alternative politique. Alors sans plus tarder, bonne visite et à très bientôt !
  • Contact

Archives

Liste D'articles

Pages

21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 21:11

avatar-blog-1266937839-tmpphpM4dRXWJeudi dernier lors de la séance du Conseil général, l'ensemble des élus du "Front de Gauche" a voté contre le recours au PPP pour la rénovation et la construction des collèges.

 

Mais ces contrats PPP, pourtant largement décriés sur tout le territoire en raison des risques financiers énormes qu’ils font courir aux collectivités locales et de l’attaque contre le service public qu’ils représentent seront malgré tout signés puisque le PS et la droite, étonnamment rassemblés dans la même logique, ont voté pour.

 

Le PS a fait l’apologie des PPP en évoquant les énormes contraintes budgétaires du département liées notamment au désengagement de l’Etat. Nous avons fait remarquer que si l’Etat avait payé ses dettes à notre égard (1milliard fin 2011) nous n’aurions pas eu besoin de recourir à ce système. Il est aussi assez surprenant d’observer qu’à si peu de temps d’une élection qui pourrait permettre le changement tant espéré par la Gauche, les soutiens du candidat Hollande se précipitent vers de tels pis-aller. Est-ce à dire qu’ils n’espèrent même pas qu’avec un changement de Président et de majorité au pouvoir, aucune amélioration n’aura lieu ni pour notre département ni pour l’ensemble des collectivités locales ? 

 

Nous rappelons que c’est bien la droite qui, par sa réforme territoriale, a jeté la Seine Saint Denis dans cette difficulté. C’est encore la droite qui n’a eu de cesse toutes ces années de casser le service public, préférant le brader aux entreprises privées.

 

Face à de telles attaques contre les droits de nos concitoyens, nous devions résister.

 

Le département a certes besoin d’améliorer la capacité et la qualité d’accueil de ses collégiens mais il ne s’agit pas seulement de prévoir les murs de leurs établissements. Il faut aussi engager une vraie bataille pour que l’Education Nationale octroie le nombre d’enseignants et de personnels d’encadrement suffisant pour que nos élèves puissent évoluer dans les meilleures conditions.

 

Le recours au Partenariat Public/Privé est finalement l’aveu d’un renoncement devant le libéralisme. Nous devons défendre le service public, et les services publics du Conseil général dont l’expertise est tellement nécessaire car c’est la seule garantie d’une égalité dans les droits et dans la facilitation de la vie quotidienne.

 

Notre vote est un vote de résistance.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

vidallet pierre 22/03/2012 17:23


 


Lorsqu'un service public emprunte pour construire un bien public tels qu'écoles, universités, prisons, gendarmeries, hopitaux … etc … cet emprunt fait parie de la dette de ce service public.


Pour baisser sa dette, (air à la mode), celui-ci fait construire le bien public par le privé en l'aidant financièrement (contrat de Partenariat-Public-Privé) et en devient le locataire.


Du coup, la dette n'est pas augmentée !


Ce tour de passe passe ne peut que contenter les gogos.


La personne qui engage ces PPP à le beau rôle de dire que grâce à elle la dette n'augmente pas (Sarkozy pratique ça tous les jours) sachant que de toute façon l'addition totale n'interviendra que
30 ou 40 ans plus tard lorsque qu'il sera oublié ou mort !


Or tous les exemples de PPP nous montrent que les travaux ne correspondent dèjà pas au cahier des charges et qu'au total le montant des loyers et des prestations incluses seront largement
supérieur au remboursement d'un emprunt habituel pour ce genre d'opération et prestations. De plus dans quel état sera ce bien public au bout de 30 ou 40 ans sachant que l'entreprise privée
chargée de l'entretenir n'entretiendra plus rien à l'approche de la fin du contrat (« le privé est là pour faire du fric pas du social » disait le CNPF et son rejeton le MEDEF !).


Nous n'arrêtons pas d'entendre que ce sont nos enfants qui paierons nos dettes, avec les PPP ce sera pire.


Les responsables du parti socialiste le savent très bien !


Le programme de Hollande me fait penser à un Sarko-light comme certaines boissons qui se cachent derrière le light pour camoufler ce qui n'est pas light. Bartolone est conforme au discours e
Hollande qui dit que les capitalistes n'ont pas à avoir peur de lui !!!


Au 2ème tour je suis tenté par une partie de pêche, à moins que le front de gauche ne soit présent !