Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Azzédine TAIBI
  • Azzédine TAIBI
  • : Bienvenue sur mon blog. Il vous rendra compte de mon action et de mon engagement en tant qu'élu à la Mairie de Stains et au Conseil général de la Seine-Saint-Denis. Il vous informera de mes prises de position et des combats politiques que je mène au quotidien avec et pour les citoyens. Ce blog est aussi l'occasion de recueillir vos remarques et vos propositions pour construire une alternative politique. Alors sans plus tarder, bonne visite et à très bientôt !
  • Contact

Archives

Liste D'articles

Pages

8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 22:54

avatar-blog-1266937839-tmpphpM4dRXWRéunis en séance  sur les Orientations Budgétaires du département jeudi 16 février et après avoir retardé la séance en signe de protestation aux propos de François Hollande à Londres, les conseillers généraux du groupe communiste, citoyen, front de gauche ont fait entendre leurs profondes inquiétudes quant aux coupes budgétaires envisagées par le président Claude Bartolone. De son côté, la droite réclamait au contraire encore plus de réductions de personnels et de dépenses sociales.

 

La perte d’autonomie fiscale, la suppression de la taxe professionnelle et le refus de l’Etat de compenser ses transferts de compétences dans le domaine social (RSA, APA, PCH transférés aux départements depuis 2004) coûte 913 millions € à la Seine St Denis !

 

Cette politique du gouvernement UMP a conduit le Président à des choix drastiques : consacrer les dépenses d’investissements au plan exceptionnel de constructions / rénovations de 21 collèges (dont 12 en partenariat public / privé) et  aux infrastructures de transports (T1, T5, T8, ligne 12 du métro, prolongement de la tangentielle nord…), abandonner ou diminuer les travaux de voirie, réduire les dépenses de fonctionnement de 5% (gel de postes dans la prévention spécialisée, non recrutement dans le secteur social, l’insertion…), supprimer la calculatrice programmable et des cahiers de TD pour les collégiens… Mais le choix le plus discutable reste le moratoire sur les nouvelles dépenses d’investissements pour les communes en matière de sport et de culture durant 3 ans.

 

Si le président Claude Bartolone n'est pas responsable de la politique du gouvernement et dénonce les conséquences d'un libéralisme "dégénéré" l'obligeant à un budget départemental contraint, le Parti Socialiste et son candidat ne proposent aucune alternative claire à ce libéralisme. Il ne suffira pas de battre Sarkozy, il faudra construire une alternative à cette société.

 

Le projet de Claude Bartolone de créer une nouvelle entité territoriale réunissant Paris, la Seine-Saint Denis, les Hauts de Seine et le Val du Marne pour mieux partager les richesses ne répond pas vraiment à la nécessaire mutualisation des recettes afin de pallier à l’asphyxie financière des collectivités et ne doit pas dispenser l’Etat de toute péréquation verticale. Même s’il faut mettre fin au déséquilibre des ressources des collectivités, la péréquation horizontale n’est pas la panacée. Les critères doivent être clairs. Le potentiel fiscal n’est que l’un des éléments.

 

Nos collègues au Sénat, lors du débat sur la réforme des collectivités en décembre 2011, ont proposé la création d’un fond de péréquation destiné aux collectivités assis sur une taxation des actifs financiers des entreprises, à 0,3%. 18 milliards € seraient ainsi levés chaque année.

 

Encore une fois, il ne sert à rien de rassurer la finance, l’exemple de la Grèce montre que les sacrifices imposés aux peuples n’ont jamais de fin.

 

Une autre politique est possible. C’est ce que nous construisons dans le Front de Gauche.

Partager cet article

Repost 0

commentaires