Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Azzédine TAIBI
  • Azzédine TAIBI
  • : Bienvenue sur mon blog. Il vous rendra compte de mon action et de mon engagement en tant qu'élu à la Mairie de Stains et au Conseil général de la Seine-Saint-Denis. Il vous informera de mes prises de position et des combats politiques que je mène au quotidien avec et pour les citoyens. Ce blog est aussi l'occasion de recueillir vos remarques et vos propositions pour construire une alternative politique. Alors sans plus tarder, bonne visite et à très bientôt !
  • Contact

Archives

Liste D'articles

Pages

7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 11:34
Allocution lors du lancement de la saison culturelle de l'Epace Paul Eluard

Mesdames, Messieurs,

Je suis heureux de vous accueillir au sein de l’Espace Paul Eluard pour cette ouverture de saison un peu particulière.

En effet, il s’agit du premier spectacle issu du nouveau projet artistique, après quelques mois de fermeture pour raison de rénovation des appartements entourant ce théâtre.

Un nouveau projet qui se nourrit des coopérations artistiques de qualité nouées au fil des ans :

- autour de la résidence de l’Orchestre Symphonique « Divertimento », dirigé par Zahia ZIOUANI que je salue très chaleureusement pour l’immense travail mené pendant près de 10 années à la tête de l’école municipale de musique de danse.

Coopération, qui je l’espère, pourra continuer encore longtemps de faire résonner dans cette belle enceinte, les vents, les percussions, les cordes, afin de poursuivre le voyage dans les grands répertoires classiques, ou découvrir sous un nouvel angle des musiques orientales, et autres bandes originales de films.

Coopération artistique également avec le pionnier du hip hop en France, Gabin NUISSIER, et sa Compagnie « Aktuel Force », qui nous emmène dans son univers poétique construit avec le langage d’un hip hop toujours inventif.

Évidemment, ces deux coopérations très fortes s’enrichiront d’une place particulière offerte à la chanson, et en particulier à la chanson française…à laquelle trop peu de théâtres et d’équipements culturels accordent la place qu’elle mérite.

Cette alliance faite de musique classique, de hip hop et de chanson, c’est notre conception des « cultures urbaines »…une conception « grand angle » qui ne veut pas laisser la banlieue être enfermée dans un ghetto ou des clichés…Une conception qui cherche à faire vivre une culture populaire nourrie au spectacle vivant et ouverte sur la création contemporaine, avec un beau projet à venir en coopération avec la Compagnie « Le Carrosse d’Or ».

Une culture qui invite à la découverte, à la rencontre de l’autre, une culture porteuse de partage et d’en commun, dans une société et un monde qui en ont plus que jamais besoin.

L’Espace Paul Eluard dans sa nouvelle formule, c’est un équipement qui s’inscrira dans des complémentarités encore plus fortes avec les autres équipements culturels : le Conservatoire, le Studio Théâtre, ou encore la Maison du Temps Libre.

Car nous pouvons être fiers à Stains de disposer de ces équipements, ou plus exactement d’hommes et de femmes qui s’engagent pour faire vivre des dynamiques de création, de transmission et de diffusion avec un souci de l’élévation et une vision porteuse d’émancipation…

En ces temps de crise, de restriction, voire de condamnation de l’argent public, considérée par les nantis comme du mauvais cholestérol… alors que ce sont les riches qui se sucrent et s’engraissent !

En ces temps de crise, il faudrait ainsi renoncer à allouer des crédits à l’intelligence, pour éviter de « faire du culturel, du politique, de l’éducatif », comme le disait M.BOUYGUES en parlant de sa chaîne de TV privatisée en 1987.

Ici, nous faisons résolument le choix contraire.

Nous considérons comme essentiel ce que certains considèrent comme accessoire, pour faire société, pour vivre ensemble, ou comme dit Bertold BRECHT, « pour s’exercer au plaisir de changer la réalité ».

C’est le sens de cette programmation ambitieuse qui réserve encore quelques surprises de taille, que nous dévoilerons au fil de la saison.

C’est le sens du soutien financier continu et important apporté par la ville au Studio Théâtredepuis plus de 20 ans, et à la transformation réussie ce beau lieu qu’est « La Fabrique ».

C’est le sens du développement continu des moyens alloués ces 10 dernières années à l’Ecole Municipale de Musique et de Danse, développement que nous espérons encore continuer, même si nous atteignons aussi les limites liées aux capacités de l’équipement.

C’est le sens de l’action engagée pour faire de la Maison du Temps Libre un lieu qui compte dans les arts plastiques, avec des très belles expositions photographiques que je vous invite à découvrir dans les prochaines semaines.

C’est le sens encore de cette tarification que nous avons choisie de moduler avec un tarif maximum de 15 euros…

C’est le sens du concours financier accordé par la ville à Plaine Commune pour accompagner le beau projet de la future Médiathèque centrale de Stains, qui ouvrira dans moins de deux ans à l’arrière de la Porte du Château de la Motte.

C’est le sens encore de la numérisation de cette salle qui nous permettra dès la saison 2014-2015 de redonner tout son écrin au cinéma à Stains.

Évidemment, la ville ne pourra pas rouler seule longtemps, à contresens des financements publics, dont le recul constitue une véritable infraction à l’égalité et à la solidarité.

Il nous faudra d’ailleurs encore porter ce message avec le plus grand nombre je l’espère… auprès du Département, au Ministère de la Culture, et à la Direction Régionale des Affaires Culturelles. L’argent, nous ne souhaitons pas simplement le voir survoler la ville dans les jets privés, et atterrir sous forme de défiscalisation de profits au nom du mécénat de fondation d’entreprise.

Nous ne sommes pas les mendiants de la République.

Nous voulons simplement que les uns et les autres comprennent que nous ne voulons que ce qui nous revient de Droit, au nom de la dignité à laquelle les Stanois aspirent, au même titre que les autres habitants de ce pays.

Car, comme le disait le poète Eluard qui a donné son nom à ce théâtre : « le centre du monde est partout et chez nous. »

Permettez-moi de vous adresser un dernier mot avant de laisser la parole à Le Larron, et à notre voisin Montreuillois Sansévérino…

Il paraît que le grand acteur Gérard PHILIPPE, disait que le public de banlieue le provoquait à donner le meilleur de lui-même…et que celui-ci le lui rendait.

J’espère que ce sera le cas encore ce soir. Et les suivants. Place aux artistes. Merci. Et bon concert.

Azzédine TAIBI

Adjoint au maire délégué à la Culture

Partager cet article

Repost 0
Published by azzédine TAIBI
commenter cet article

commentaires